En 2018, je me décide enfin pour un court séjour à Ouessant.

J’y retrouve d’abord la mer , froide et mouvementée , à bord du Pennarbed au départ de Brest. C’est parti pour 2h30 de traversée, histoire de bien se couper du monde.

Rade de Brest, 8H30, mars 2018

Tout est tel qu’on se l’imagine ici : la rudesse et les peaux tannées des gens, la lande, la mer argentée ou verte selon le soleil, les moutons noirs, les roches découpées qui se laissent envahir par une mer déchainée et bruyante, la fulgurance d’une luminosité paradisiaque…

Puis, ce que l’homme a façonné, les portes , les entourages des portes et fenêtres, les bondieuseries du vieux cimetière de Lampaul , les tricots de laine locale, les bouées de casiers remisées pour l’hiver en des sortes de colliers multicolors …

Je ne sais ce qui, des roches, des galets ou des maisons m’a le plus inspirée, toujours est il que j’en reviens avec une petite série de peintures sur papier aux formes rondes et épurées, et aux couleurs locales…

Ils me serviront de base pour de plus grands formats, réalisés à Mantes la Jolie avant de quitter cette région pour Lyon.

Janvier 2019, après quelques mois de gestation, je reprends mes pinceaux pour de nouvelles peintures sur toiles ou papier .

Ouessant la côte, 160x200cm , 2018

Laminaires à Ouessant , 2018

Laminaires bruns 150x200cm , 2019


Je reprends mes pinceaux et j’ai envie de paysages nouveaux, plus directs , plus abstraits , plus rugueux, plus forts. Je me surprends à peindre les champs et les pierres qui m’entourent à ST Cyr Au Mont d’Or,  les Alpes qui sont tout près désormais ! 

Plus que jamais je m’attache à rendre visible les détails de ces paysages que j’aime tant : les horizons, les points , les taches, les alignements.  A la fois paisibles et puissants. 

Début 2019, je retrouve une vidéo au sujet de l’herbe peignée d’Ouessant : expression sublime pour exprimer ce vent qui s’engouffre dans ces mottes herbues de la côte !

Herbe peignée par le vent

Les dessins et peintures arrivent vite autour de cette notion d’herbe peignée qui me plait beaucoup, j’y travaille tout un semestre début 2019 , au crayon, à l’huile, sur papier , sur toile…

Huile et fusain sur toile 160x120cm , 2019


Comme à mon habitude, mes recherches débordent sur des médiums que j’aime comme le papier , la tarlatane…

Je conserve les rebuts des découpes de mes toiles et je les effiloche, la trame blanche se mélange aux verts, gris et turquoises pour un assemblage doux ou rêche selon le sens du toucher.

La mer , le vent , les vagues … Le travail se poursuit par des huiles sur papier ou sur toiles, un travail de dualité entre force et délicatesse. Les lignes formées par les herbes peignées s’arrondissent et s’évadent dans une sorte de sauvagerie.

Océan huile et fusain sur toile 120x100cm, 2019
Océan, huile sur toile 100x100cm , 2019

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :